SCYLLA – L’Étoile [Clip Officiel]

L’album « Masque de chair » est toujours disponible : http://smarturl.it/ScyllaMasqueDeChair

Instagram : http://bit.ly/2jlMKF1
Facebook : http://bit.ly/2jlN8Di

Scylla part à la poursuite de son Étoile. Il la suit aveuglément, jusqu’à atteindre ces endroits légendaires, à la fois des plus hostiles pour l’homme mais également d’une beauté sauvage et inégalable.

Scylla – « L’Étoile »
Clip réalisé par Florin Defrance
Clip produit par Abyssal et Urban Pias
Musique composée par Lionel Soulchildren

Texte :

Si elles sont faites pour briller,
La mienne est dure à voir.
Elle est quelque part dans ciel, dans l’enfer ou le purgatoire.
Elle était censée me guider. Elle m’a dit suis-moi, tu vas voir !
J’ai bu la tasse mais, cul-sec, une mer entière c’est rude à boire !

Mon Étoile c’est la lutte. C’est sans cesse se renforcer.
Apprendre à se forger dans les entrailles de la brute.
C’est réclamer la lune et puis ne se battre que pour des causes qui d’avance
N’ont pratiquement aucune chance d’être remportées.

Mon Étoile est tordue. Oui mais je l’aime comme ça.
Je ne ferai jamais fortune. Je resterai un soldat.
Même si ça me torture, je ne peux que rugir de détresse.
Je n’ai pas d’or pur mais je vous jure que j’ai le public de mes rêves.

Mon Étoile, c’est sans trêve contenir la bête en moi,
Donc obligé de m’isoler.
Les entendre jouer les sauvages mais les écouter miauler.
Les voir rentrer dans la peau de personnages qu’on leur a créés
Mais dans lesquels ils finissent par être pris au piège.
Mon Étoile n’est pas que la mienne, elle guide des milliers d’hommes je pense.
Je ne sais pas si c’est le tienne, mais si oui, bonne chance !

Mon Étoile est celle de ceux qui doutent qu’un jour la chance viendra.
Mais qui savent que ce qu’on appelle « bonheur » est avant tout un choix.
Celle de ceux qui savent qu’ils vont tous finir sous un drap
Mais qui espèrent que quelque part ici quelqu’un se souviendra d’eux.

REFRAIN

Quoique mon Étoile me ramène, je compte lui ouvrir grands les bras.
Dans mes veines, je me rappelle que ne cesse de couler le sang des rois.
Je promets que sur ma tête, jamais le sourire ne s’enlèvera.
Je l’ai juré à ma mère, et elle vient de mourir dans mes bras !

Mon Étoile est celle de ceux qui sont ici par erreur.
Oui, elle brille, mais dans des cieux parallèles.
Face à mon Étoile les ogres s’alignent.
Quand mon Étoile brille les ours salivent.

Mon Étoile est celle de ceux convaincus dur comme fer qu’ils viennent d’un peuple extraterrestre
Et furent lâchement abandonnés en route.
La légende veut que si tu fixes trop longtemps mon étoile céleste,
Tu risques fortement de te changer en ours.
Ceux qui avancent en pleine confiance, même quand la morsure se rapproche.
Parce qu’ils savent que la peur mène droit vers le côté obscur de la force.
Ceux qui se lèvent et qui ne plient pas face au vent.
Qui rêvent de transpercer un tank avec un vulgaire drapeau blanc.

Ceux et celles qui se sacrifient à chercher le remède.
Qui ont perdu 4000 vies, mais pour à chaque fois mieux renaître.
Ceux qui marchent sur un fil invisible sans jamais perdre pieds.
Sur le toit du monde, en équilibre, les yeux fermés.

Mon Étoile guide celles et ceux pour qui trop grand cœur n’est pas un aveu de faiblesse.
Dont la grandeur d’âme et l’étrange lueur guident leurs semblables,
Agitant les feux de détresse.
Ceux qui savent subir en maniant l’art de se redresser.
Dans chacune de leurs pupilles, je vois mon Étoile se refléter.